Humeur

Suis-je égoïste ?

Tous les mois c’est pareil et tous les mois je réagis de la même manière dès que les anglaises débarquent. Après l’énervement vient la tristesse puis le questionnement (« Mais pourquoiiiiiiiiii? »). C’est lourd, c’est fatiguant et il me vient souvent à l’idée de baisser les bras et de tout arrêter.

Bah oui ! A force d’échec, on fini par se poser des questions : Et si il y avait un problème de compatibilité ? Et si on ne pouvait pas avoir d’enfants malgré notre bonne volonté? Et si je n’arrivais pas à tomber enceinte, jamais? (Oui là je vous parle de gros coups de mou).

Certain(e)s d’entre vous me diraient : « Attends, tu n’as pas encore franchi le cap de la PMA! » Oui, effectivement, nous n’avons pas encore poussé les portes des centres PMA et je n’ai pas encore passé tout les examens possibles et inimaginables.

Mais est-ce que j’en ai envie?

Certaines personnes m’ont dit que mon comportement était égoïste. Pourquoi ne pas faire tout son possible pour avoir un enfant avec celui qu’on aime? Comment peut-on le priver de la joie de la paternité parce qu’on a pas envie? 

Ne pas en avoir envie, c’est pas tout à fait juste… En faite, je flippe! Je flippe car qui dit PMA, dit traitements longs et lourds, dit possibilité d’échec, dit gros coups au moral. Je flippe de l’hosto, du regard des médecins sur mes kilos en trop. Je flippe de devoir repousser ce parcours tant que mon poids ne sera pas en adéquation avec les recommandations des médecins.

En suivant certains blogs, je me dis que la PMA est un autre combat, plus difficile, plus risqué pour le couple et plus incompris par les autres (comment ça la FIV ne fonctionne pas à tout les coups?). C’est un combat qui demande de l’énergie, de la patience et dans lequel on doit s’investir pleinement. Comment croire au succès de la PMA si on y va sans grande motivation? Est-ce que j’ai envie de faire subir à mon corps des piqûres d’hormones pendant des jours? Ai-je envie de faire subir à mon corps et à notre couple un stress toujours plus grand à chaque étape pour finalement être dévastée en cas d’échec?

the-thinker-1090226_960_720

Alors oui, je veux un enfant mais la question est de savoir si je veux un bébé à moi, le mélange de zhom et moi ou un petit être à qui donner de l’amour, cajoler, réconforter, éduquer…

En faite la question véritable question est là : Suis-je égoïste si j’introduis la possibilité de l’adoption avant d’avoir tout tenté médicalement parlant pour avoir un bébé parce que j’ai peur de l’échec ?

Publicités

6 réflexions au sujet de « Suis-je égoïste ? »

  1. Non c’est un choix, simplement, ne te culpabilise pas.

    Après peut être que la pma viendra plus tard, ou pas… Il faut l’accepter, personnellement j’ai mis une année avant de me lancer.

    Tu feras le choix le plus adapté, à toi, ton couple, en temps et en heure.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s