Parcours PMA

Et après?

Dans le genre à foncer la tête baissée, je suis pas mal et j’ai toujours des projets, toujours. Que ce soit le projet de changer les rideaux, celui de déménager ou celui de fonder une famille, il faut que ça bouge !!

Avec Zhom, on avait plein d’envies et surtout envie de changement. Envie de construire une vie chargée pour pouvoir se raconter tout nos souvenirs sous un gros plaid quand on aura 90 ans. Se projeter, c’est aussi une manière de ne pas baisser la pression. Si on a des projets, c’est pour les réaliser et non pour procrastiner dans son canap’ à longueur de journée.

Oui mais …

Parfois on imagine, on se projette et les choses n’arrivent pas forcément comme on l’espérait (sans blague) ! Lorsque l’on a appris notre infertilité, on a aussi appris que nos envies de bébé allaient être repoussées et que malheureusement tous les départements français n’ont pas de centre PMA (perso ça m’énerve!).

Notre (très pressante) envie de quitter la région parisienne s’est retrouvée reportée à une date ultérieure voir très ultérieure. On s’est en effet rendu compte que la région où on souhaitait s’installer est un véritablement désert PMesque et le moindre centre privé ou publique est à 100km minimum.

Voilà comment les 2 grands projets que l’on souhaitait à court terme se sont éloignés pour laisser place à rien.

notebook-1194456_960_720
Entrer une légende

Alors voilà…

Aujourd’hui, je suis perdue. Je n’ai plus de projet dans lequel me jeter. Vous me direz qu’il y a le projet PMA mais je ne peux pas agir comme je le souhaiterai. On se retrouve avec une belle page blanche pleine de contraintes qui donne le vertige. Moi qui est besoin de tout planifier, je me retrouve à ne pas pouvoir planifier nos vacances (si on arrive à en avoir) ni même à savoir de quoi demain sera fait.

Moi qui aime me sentir un minimum libre, j’ai l’impression que nous partons dans un parcours très balisé et contraignant. Nous ne sommes plus libre d’avoir les projets que l’on souhaite et de pouvoir vivre où nous en avons envie. J’ai l’impression d’être dépendante des autres, dans l’attente des autres pour pouvoir avancer.

J’ai l’impression de perdre du temps sans savoir comment l’occuper. Monter un nouveau projet professionnel? La PMA demande du temps et de la disponibilité dans ces conditions, il va être difficile de se mettre à son compte ou de partir vers une autre voie professionnelle. J’ai dépassé la trentaine et j’ai l’impression de ne rien avoir construit et de ne pas pouvoir construire grand chose durant les 2 prochaines années au minimum.

Et pour ce qui est du changement de rideau, j’ai plus envie de changer la couleur des murs 😉

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s