Humeur

Quand je serai grande

Sortez les cotillons et les bouteilles de champagne, j’ai fêté mes 31 ans. Je vous avoue, j’ai passé ce cap avec un brin de mélancolie, pas à cause du nombre de bougies sur le gâteau mais plutôt vis à vis des espérances que j’avais envers moi-même. Ça ne vous est jamais arrivé de comparer vos espérances de petite fille vs la réalité?

Petite retour en arrière.

1995, les pogs envahissent les cours de récré, Céline Dion chante « Pour que tu m’aimes encore » et « Les 3 Frères » sort au cinéma. C’est bon, vous l’avez le coup de vieux ?

coloured-1854302_960_720

J’ai 9 ans et j’imagine ma vie dans 20 ans. Mon métier de rêve : sage-femme, je ne me vois pas faire autre chose. Bien sur à 29 ans, j’aurais rencontré mon prince charmant et j’aurai eu un mariage de princesse avec la grande robe et le château. Et bien sur, je serai maman! Contrairement à mes parents, j’aurais eu mes bébés avant 30 ans parce qu’après 30 ans « on est trop vieux pour devenir parent » 😉

En 2017, que reste-t-il de tout ces rêves?

Mes mauvaises notes au lycée auront eu raison de ma vocation. A la place, je travaille dans le domaine commercial à 1 000 lieues de mes premières envies.

Oui, j’ai trouvé le prince charmant mais je n’ai pas eu de mariage de princesse. Mon envie enfantine avait disparue remplacée par mon envie plus adulte de privilégier les sentiments, une ambiance plus conviviale.

Et le fait d’être parent avant 30 ans, comment vous dire …. Bah oui dans la vie, on fait pas toujours ce qu’on veut mais plutôt ce qu’on peut ! A 9 ans, je n’ai jamais imaginé passer par un parcours PMA pour avoir un bébé (dingue non?!). Je serai une maman « plus vieille » que ne l’ont été mes parents. Et si ma mélancolie venait de là? C’est sûr, cette absence de maternité à mon âge c’est pas facile à digérer.

La vie n’est pas une longue ligne droite ou tout est acquis à partir du moment où on en a envie. Les obstacles que l’on rencontre sur notre chemin nous pousse à revoir nos plans. Quand je confronte ma vie rêvée à la réalité, je vois qu’il me reste encore des envies à combler. A moi de me donner les moyens d’y arriver.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Quand je serai grande »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s