Humeur

Petite méthode pour arrêter d’être jalouse.

Jalouse : personne qui éprouve un vif sentiment d’envie devant l’avantage, le succès de quelqu’un d’autre.

Oui, je suis jalouse

Autant vous dire que depuis que l’on galère (il y a pas d’autres mots) pour avoir bébé,  je suis jalouse et apprendre notre infertilité n’a pas arrangé les choses…

De nombreuses femmes éprouvent une certaine honte à l’idée de ne pas réussir à se réjouir lors d’une annonce de grossesse / d’une naissance ou d’être mal à l’aise vis-à-vis d’une proche enceinte. Personnellement, je trouve cela normal.

Comment ne pas envier une personne qui est tombée enceinte sans rapport calculés, sans l’aide de la médecine, sans traitement ? Comment ne pas envier une personne qui a conçu son enfant grâce à une sieste crapuleuse alors que notre désir de bébé dépend de l’emploi du temps des médecins ? Sans parler du manque de glamour et de romantisme d’une insémination.

l’infertilité et toutes ses contraintes

+ la perte de confiance en soi (« je suis nulle, j’arrive pas à faire un bébé »)

= développement d’une certaine forme de jalousie

CQFD

 art-1839393_960_720
Combattre la jalousie

Avis aux âmes sensibles, la seconde partie de l’article s’annonce un peu plus corrosif.  Etre jalouse, ce n’est pas grave en soi tant que l’on arrive à la canaliser. Lorsque l’on devient jalouse de toutes personnes avec un gros bidon ou une poussette, là c’est plus compliqué.

Je crois vraiment que jalousie et manque de confiance en soi sont liés. Pour vaincre la jalousie, il faut commencer par voir les choses positives qui nous entourent et quitter la spirale infernale du négatif.

Petits exemples :

Ok je ne suis pas enceinte mais je peux manger japonais

Ok je ne fêterai pas Noël avec mon bébé mais je pourrai tranquillement abuser du champagne sans retenue.

Ok je n’arrive pas à être maman mais je peux continuer à faire des grasses matinées le dimanche matin.

Ok je ne suis pas enceinte mais je n’ai pas de contraintes pour partir en vacances cet été.

 

Et ça marche pour tout !

Ok, j’ai des bourrelets (très) disgracieux mais j’ai un décolleté ravageur!

Ok, j’ai du ventre mais on peut tricher (les gaines ne sont pas faites pour les chiens)

Ok son ex était mieux foutue que moi mais elle n’est pas aussi cultivée que moi (et puis de toute façon, on s’en fiche, c’est avec vous qu’il veut un bébé)

 

Cette méthode est un peu borderline, je suis d’accord avec vous mais elle a le mérite de rebooster le moral, d’arrêter de voir le verre à moitié vide. Elle permet de voir que notre vie n’est pas si nulle que ça et que vous n’avez pas forcément à jalouser les autres, il y a du positif dans toute vie !

 

Les filles, vous êtes plutôt jalouse? Quels sont vos petits trucs

pour combattre votre jalousie?

Publicités

6 réflexions au sujet de « Petite méthode pour arrêter d’être jalouse. »

  1. Nous le bébé ça dépend de si j’arrive à trouver du boulot, et j’ai eu beau bombarder toutes les entreprises, depuis décembre, je trouve rien ! Du coup j’en viens à jalouser toutes celles qui tombent enceinte, mais évidement je le montre pas…. mais c’est très dur à gérer

    Aimé par 1 personne

  2. Je deviens de plus en plus jalouse avec le temps. C’est pas facile parce que je bosse avec des femmes enceintes et des mamans!
    A un énième échec, j’ai du prendre quelques jours de congés car j’étais au bord du burn out.
    Maintenant ça dépends des jours, et des personnes.
    En ce moment, je suis très jalouse et je hais une patiente enceinte, juste parce qu’elle à l’air très jeune (elle est jeune mais parait encore moins) du coup je lui en veut d’être enceinte! Voilà, c’est pas joli mais j’y peux rien.

    Sinon j’ai été ultra jalouse d’apprendre la grossesse de ma cousine.

    Hélas ta méthode ne marche plus! 😦

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis désolé si elle ne fonctionne plus sur toi… A la base, je voulais travailler dans le monde de la petite enfance mais j’ai bien fait de changer de voie au dernier moment. Travailler avec des futures mamans et des petits bouts doit être une vraie torture certains jours.

      J'aime

      1. J’ai toujours voulu travailler avec des enfants et finalement j’ai fait autre chose et je suis arrivée un peu par hasard dans mon job actuel. En général c’est bien, les mamans sont cool et les bébés souriant donc a quand même un côté agréable. Juste parfois faut prendre sur soi car on peut entendre des mauvaise nouvelles et en PMA ça peut devenir de la torture de voir toutes les autres femmes enceinte et pas soi …

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s