Parcours PMA

Doit-on s’interdire beaucoup de choses pour réussir en PMA?

Depuis que l’on a diagnostiqué notre infertilité, je fouille, cherche sur internet, je regarde les différents reportages afin de répondre à une question : Comment maximiser nos chances de réussite en PMA ?

NB : avec Zhom, on part directement en FIV ISCI avec 4 chances au compteur ni plus, ni moins.

Des articles pour améliorer ses chances en PMA, il en existe un paquet ! Des dizaines d’articles qui regorgent de conseils. Dans les grandes lignes, voilà ce que ça donne :

  • Arrêter de fumer
  • Arrêter les sensations fortes (manèges et activités)
  • Arrêter les sports à chocs (VTT, équitation, …)
  • Arrêter de porter des charges lourdes
  • Ne pas avoir une activité physique trop intense
  • Limiter le stress
  • Arrêter d’avoir une vie à 100 à l’heure
  • Diminuer sa consommation de thé ou café
  • Arrêter l’alcool
  • Limiter les rapports surtout pendant le protocole
  • …..

En gros, tu bouges plus, tu manges bio et pas trop, tu t’amuses plus et si tu pouvais arrêter de travailler et de faire l’amour ça serait pas mal non plus.

sign-731314_960_720

Le petit café en terrasse ? Fini

Un petit tour de VTT dans les bois ? Fini

Les câlins décomplexés sous la couette ? Point trop n’en faut.

Les mug de thé devant ta série préférée ? La tisane c’est mieux

Certaines personnes ont complètement modifiées leurs habitudes de vie pour augmenter leur chance de réussite mais pour quel résultat ?

Changer de vie pour la PMA, c’est la mettre au centre de sa vie, la laisser prendre toute la place et par conséquent toutes ses pensées.

Avec ma petite expérience, je vous avoue que cette perspective me fait peur.

Je refuse que notre parcours en PMA soit le centre de nos vies pendant les prochaines années. Voir une naturopathe ou une hostéo pour « augmenter » ses chances ok mais je ne veux pas m’arrêter de vivre pour la PMA.

Au mot arrêter, je préfère le mot parcimonie. Je n’arrêterai pas de boire une bière lors d’une soirée entre amis mais je n’en boirai qu’une, plus 4 (c’est ma vessie qui va être contente !). Je continuerai à boire mes 2 tasses de thé par jour, à faire du vélo quand on en aura envie et à câliner mon amoureux.

Avec mon travail, toutes ces petites choses participent à mon équilibre et me permettent d’oublier pendant 1 temps les difficultés à surmonter pour avoir un bébé.

Oui certaines activités ne sont pas forcément bonnes pour la PMA mais tout s’interdire est-ce bon pour soi ?

Publicités

11 réflexions au sujet de « Doit-on s’interdire beaucoup de choses pour réussir en PMA? »

  1. Hello, ton article est très positif et cela fait plaisir à voir. Je pense (je n’ai pas d’expérience la dedans) qu’il ne faut pas s’arrêter de vivre pour ne pas être frustrer par la suite. Vie normalement et profites de chaque instant avec ton « Zhom » et j’espère que par la suite de cet amour naîtra le plus beau des enfants ! Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Je pense qu’il faut trouver le juste milieu, entre ce que toi (ta tête) est capable de supporter et ce qui est à privilégier pour ton corps. Sinon tout tourne très vite seulement autour de la PMA, et c’est là que ça devient dangereux pour le moral, le couple et la vie « normale », surtout quand, malgré tous les efforts, rien ne fonctionne comme il faut …
    Bisou et courage !

    Aimé par 2 people

  3. Certaines de mes habitudes ont changé d’elles même (manger mieux, faire du sport), mais après pour d’autres j’ai arrêté de me restreindre, je m’autorise une bière quand j’en ai envie (après j’ai pas une fréquence qui fait peu donc c’est bon). Le sexe, je trouve que c’est déjà assez modifié comme ça pendant les période de protocole, qu’on va pas se rajouter des bâtons dans les roues.
    Par contre c’est vrai que j’ai eu tendance à culpabiliser d’aller faire du sport pendant les DPO post IAC. Je pense que pendant les protocole FIV j’éviterai pendant cette période pour ne pas culpabiliser si ça foire.

    Je pense qu’il est tout de même essentiel de continuer à vivre, on ne sait pas pour combien de temps on est dans ce parcours, et ça ne peut que aider à se sentir bien de continuer à vivre sa vie.

    Aimé par 1 personne

  4. Amen!

    Je ne voulais pas que la PMA change trop ma vie. J’avais bien arrêté de fumer (enfin juste une de temps en temps) il y a quelques années mais avec le stress de la PMA j’ai repris. Pour k’instant je suis en pause mais va falloir que j’arrête. Déjà parce que bon pour la santé en général c’est pas top et en plus ça coûte un bras!

    J’ai tenu absolument à garder mes activités sportives cette année, j’ai plutôt bien réussi même si il y a eu des fois où physiquement c’était pas possible. Pour ma 1ere FIV, au mois de mai, je pensais continuer le sport jusqu’e l’avant veille de ma ponction et reprendre le vendredi qui suivait (elle avait lieu le mercredi) mais il a bien fallu que je me rende à l’évidence, c’était pas possible. 1) mes ovaires étaient pas mal gros avec le traitement et je risquait une torsion (et donc un opération en urgence) 2) j’avais franchement du mal à bouger avec mon ventre tout gonflé.

    Je ne suis immunisé ni contre la toxo, ni contre le CMV donc je dois faire attention un minimum. Au début , pendant les IAD, je faisait hyper gaffe, comme si j’était enceinte puis après beaucoup moins. Mais avec la FIV, ça change la donne je trouve, on a un embryon vivant, donc j’ai tout bien suivi. Je ne bois pas non plus pendant l’attente par contre pendant les traitements oui. Bien par contre si je dois refaire une FIV je ne le ferai pas, il parait que ça influe (bon pour la FIV 1 je me suis prise une cuite 1 semaine avant la ponction c’était pas malin!) Pour la caféine, je limite aussi un peu surtout en DPO. 5parce que bon 3 café en une matinée, c’est pas ce qu’il y a de mieux)

    Quand au sexe, franchement j’y ai jamais trop pensé, c’est quand on a envie. Bon après avec les traitement, quand j’ai le ventre gonflé à mort et après avec l’utro, bizarrement j’ai moins envie!

    Bref, on change d’office des petites choses, on le fait volontiers pour notre futur bébé mais bon comme tu dis il faut continuer à vivre le plus normalement possible! Surtout quand on ne sait pas pendant combien de temps ça va durer!

    Désolée, j’ai écris un roman #3615MYLIFE

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s