Humeur

La PMA pour toutes

Vous avez du entendre parler, depuis Juin dernier le comité d’éthique est favorable à l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens et aux femmes célibataires et le gouvernement pense mettre le sujet sur la table en 2018. Une avancée dans le domaine social, un projet que l’on doit soutenir car tout le monde a le droit de devenir parent quel que soit ces choix et son orientation.

C’est une avancée, oui mais…

Est-ce qu’avant de parler d’ouvrir le don de gamète à toutes les femmes, le conseil et le gouvernement se sont posés une seule petite question autre qu’éthique ?

Ils sont au courant qu’il n’y a pas assez de don de gamètes pour couvrir les besoins actuels ?

Ils sont au courant qu’il faut attendre 6 mois avant d’avoir un premier rendez-vous PMA dans une bonne partie des centres ?

Ils sont au courant que le délai moyen d’obtention d’un don de gamète est de 18 mois ? Avec le délai d’environ 6 mois d’attente pour le premier rendez-vous, tu passes déjà 2 ans rien qu’à attendre en PMA !

Ils sont au courant que le nombre de couples infertiles augmentent d’année en année ? Que l’infertilité concerne 1 couple sur 6 et qu’environ 500 000 personnes consultent pour des soucis d’infertilité tous les ans.

Aujourd’hui, par cette décision ils ouvrent un peu plus les portes d’un système déjà surchargé ou les délais ne cessent de s’allonger. Ils vont créer une augmentation de la demande alors que l’offre est déjà insuffisante.

Alors si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi au lieu d’essayer d’améliorer les choses déjà existantes, on choisit de faire rentrer plus de monde dans une salle d’attente déjà pleine, je suis preneuse.

styled-2346846_960_720

On est d’accord, en accordant l’accès au don de sperme aux femmes homosexuelles et aux femmes célibataires on va augmenter les besoins déjà trop insuffisant. Pourquoi on parle si peu du don en France ?  A quand l’organisation d’un grand Télédon où plein de manifestations serait organisée à travers la France pour encourager les personnes à donner leur gamètes ?

Avant de voter une loi qui permettrait l’arrivée de nouveaux bénéficiaires, les politiques ne devraient pas déjà essayer de trouver une solution pour augmenter le nombre de donneurs de sperme et d’ovocytes ?

Je me pose aussi la question du début de parcours. Vous savez ses 2 ans pendant lesquels le gynécologue ne cesse de vous dire « Avant 2 ans d’essai, il n’est pas nécessaire de commencer les examens. On verra plus tard, ne vous stresser pas. » (et au bout de 2 ans tu apprends l’azoospermie de ton mari et que ces 2 ans d’essai n’ont servi à rien puisqu’il est stérile depuis le début). Je me demande si on va aussi demander au couple lesbien et aux femmes célibataires d’attendre 2 ans avant de lancer une inscription en centre PMA, on s’est jamais, sur un malentendu.

Pareil pour le CECOS, il y a un délai d’attente, de réflexions pour savoir si on veut vraiment recevoir un don (après 2-3 ans d’essai, comment te dire…). En sera-t-il de même pour ces femmes qui n’auront pas d’autre choix (oui je pense que l’adoption n’est pas une solution palliative mais une vraie volonté suite au deuil de la maternité et de la grossesse) ?

Autre question plus égalitaire, on fait quoi pour les couples gays ? D’après le conseil, ouvrir les portes des centres de PMA aux femmes célibataires et homosexuelles s’est mettre fin à un mal être. C’est bien connu qu’entrer en PMA c’est entrer dans le monde fait de joies et non de tristesse, que l’échec ne fait pas partie du parcours #ironie. Et les hommes dans tout ça ? Ils ne peuvent pas avoir de mal être par rapport au fait de ne pas avoir d’enfant ? Question de la GPA es-tu là…

Certaines diront que ma vision des choses est très hétéro. Effectivement, je ne peux me mettre à la place d’un couple lesbien ou d’une femme célibataire qui essai de faire un bébé. Si vous voulez connaître l’avis d’une autre warrior de la PMA, je vous conseille le compte Instagram de @nid_d_poussin.

Je défends le fait que toutes femmes puissent avoir accès à la PMA mais j’aimerai que des solutions soient trouvées en amont pour faciliter le parcours de toutes celles et tous ceux qui veulent un enfant.

Publicités

12 réflexions au sujet de « La PMA pour toutes »

  1. Salut Anna,

    Je comprends ton message, je me pose aussi des questions par rapport à cette ouverture. Pas pour le fond mais pour la mise en pratique, Égoïstement, j’espère pouvoir tomber enceinte avant l’ouverture. Les délais sont effectivement longs et il risque d’y avoir un petit effet d’appel d’air.
    Et en même temps, et surtout, je m’en veux d’avoir cette pensée aussi égoïste, la PMA devrait être un droit pour toutes depuis longtps. Je trouve inadmissible que les couples homo soient obligées de se rendre en Belgique ou Espagne pour avoir droit à la PMA. Lors de mes tentatives j’ai souvent pensé à ces filles qui passaient par les mêmes épreuves que moi en ayant en plus à gérer les km jusqu’en Belgique ou Espagne les absences du boulot prolongées, etc.
    Je me réjouis vraiment de cette annonce, c’est un beau et nécessaire progrès, mais il faudrait effectivement qu’il s’accompagne d’améliorations au niveau de la prise en charge, des délais, et bien sûr des dons.
    Après c’est à nous de trouver l’équilibre entre les convictions profondes et le ressenti personnel, ce n’est pas toujours facile….

    je ne veux en rien avoir l’air de qq1 qui fait un sermon, je souhaite simplement partager mes impressions sur le sujet…
    Bonne journée,
    🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as tout à fait le droit de partager tes impressions surtout ici ! Je ne bloque que les insultes (et j’en ai eu) ou le lynchage d’autres personnes.
      Moi aussi j’ai l’impression de nager entre réjouissance et appréhension vis à vis de cette nouvelle. Je pense que seul les couples ou les femmes souffrant d’infertilité pousseront les portes de la PMA. Les délais à rallonge seront peut-être dissuasif pour certaines.

      J'aime

  2. Je suis assez d’accord avec toi. Bien que je sois d’accord que la PMA soit ouvertes à toutes, je pense qu’il faut repenser tout le système.

    Ceci dit la loi qu’ils veulent réviser, c’est celle de bioéthique donc la question du don sera revu entièrement. C’est à dire condition du don: qui peut donner et quelles sont les règles (dédommagement achat à des banques de spermes à l’étranger à conditions de respecter les même règles..) et qui peut en bénéficier.

    Ici en Belgique, la Pua est ouverte à tous, mais encore récemment avec des « copines de Pma » on constate que, dans la majorité des centres, si tu est un couple lesbien ou une femme seule, les conditions d’accès à la Pma ne sont pas tout à fait les mêmes. Temps d’attentes un peu plus long et prix de la paille de sperme plus cher.

    Aimé par 1 personne

      1. Oui un dédommagement, ce serait bien. Plus de campagne de « promotion » du don.
        Et aussi accepter qu’on puisse faire appel à des banques étrangères qui respectent les conditions et le droit Français.

        Aimé par 1 personne

  3. Quand j’ai appris la nouvelle je trouvais que c’était une très bonne chose mais c’est vrai que tu soulèves des points importants…. Mon parcours PMA est désormais derrière moi, mais je serais surement inquiète si ça n’avait pas été le cas :/

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s