Parcours PMA

La vie reprend son cours

Et j’en suis la première surprise !

NB : cet article date un peu, je l’ai écrit au moment de la rentrée.

Il y a 3 semaines tout juste, nous apprenions la stérilité de Zhom. Il y a 3 semaines tout juste, nous étions effondré sur le parking de l’hôpital à pleurer toutes les larmes de nos corps.

Dès le lendemain, j’ai repris le chemin du travail avec un poids énorme sur le cœur et des larmes plein les joues. Au-delà du fait de devoir aller travailler pour payer son loyer, je devais le faire vis-à-vis de moi-même pour ne pas sombrer, pour ne pas perdre la confiance de ma responsable et de mes collègues.

La bonne idée

Le fait d’aller travailler a été un challenge. J’ai dû me forcer à mettre de côté mon chagrin et me forcer à avancer. Il est difficile de s’apitoyer sur son sort et de s’écrouler alors qu’on ne veut rien laisser paraître. Mon masque professionnel m’a aidé à passer ce cap en m’obligeant à garder un rythme et une attitude (bon ok, pour le rythme ce n’était pas trop ça).

annie-spratt-65077

Après cette semaine de boulot, je suis parti en vacances. A la base, je ne voulais plus partir de peur d’être trop triste, trop déprimé et de tuer ces vacances en famille. Mais mon frère est plutôt du genre très convainquant et (comme toujours) j’ai suivi sa recommandations.

La bonne idée 2

Bye bye la grisaille, le béton et la pollution, direction le soleil et la campagne pour une mise au green salutaire ! Me couper de tout ou presque m’a permis de me retrouver et du prendre du temps pour moi. Par bienveillance, je n’ai pas voulu en parler pendant les vacances afin de ne pas casser l’ambiance. Je me suis forcé à profiter des choses pendant 2 jours et le fait d’être en vacances à fait le reste. Les jours sont passés à la vitesse de l’éclair et j’ai pu ranger mon totem dans son tiroir, je n’éprouve plus le besoin de l’utiliser.

Aujourd’hui, les vacances sont finies et nous avons retrouvé notre vie d’avant, avant tout ça, avant la PMA. La vie a repris son cours malgré tout. C’est bizarre, je n’aurai jamais pensé qu’elle le ferait aussi vite. Notre détresse était tellement grande que je pensai qu’il nous aurait fallu des mois pour y arriver, des mois pour encaisser le choc, des mois pour nous reconstruire.

Bien sûr, les larmes viennent dès que le sujet est abordé, bien sûr j’ai encore du mal à imaginer que nous ne pourrons jamais avoir de bébé grâce à ses spermatozoïdes. La pilule n’est pas digérée loin de là mais je pense que nous sommes sur la bonne voie.

Publicités

6 réflexions au sujet de « La vie reprend son cours »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s