Parcours PMA

Parler du don de gamètes autour de soi

Depuis que nous sommes passés dans la catégorie stérile, une question a fait irruption dans notre vie en plus de « Comment annoncer la nouvelle ? » Oui nous n’avons pas encore crié la nouvelle sur tous les toits. Il reste quelques annonces à faire et pas des moindres surtout du côté de l’amoureux.

La nouvelle question que nous nous posons concerne le don. Pour vous la faire courte, si on trouve une ou 2 personnes (appelées « parrain ») motivés pour faire un don, nous aurons peut-être l’immense chance de voir notre dossier avancé un peu plus vite. Et puis, c’est aussi une question morale. Si on a besoin du don, il est normal de vouloir donner une chance à un autre couple grâce à l’aide de ses proches (et de la mienne mais ça c’est un autre sujet pour un autre article). En gros : je reçois donc je donne.

Le souci c’est qu’il nous faut trouver le bon ton, les bons mots et les bonnes explications pour trouver nos petits anges-gardiens. Attaquer la montagne directe n’est pas la bonne solution, on a déjà testé.

people-2576871_960_720

Le don de sperme et d’ovules reste tabou en France. Méconnu ou mal connu, on a pu se rendre compte qu’il véhiculait pas mal de préjugés pas simple à casser. Entre les réflexions sur la paternité, la peur de se retrouver avec un enfant à assumer (on peut remercier le film Fonzie à ce sujet d’ailleurs) on doit être pédagogue et expliqué « les conditions d’utilisation » en spécifiant 14 000 fois que le don est anonyme donc que le nom du donneur ne sera pas tatoué sur le bras du bébé à la naissance.

Avoir besoin d’un donneur pour avoir un bébé, ce n’est pas rechercher un papa. Nous avons juste besoin d’une aide incroyable pour le coté biologique de la conception du bébé. Donner des gamètes ce n’est pas donner un enfant, c’est donner à un couple une chance, une possibilité de devenir à leur tour parent.

De notre côté du miroir, c’est simple limite limpide mais pour l’autre côté du miroir c’est loin d’être la même chose. Il nous faudra trouver les bons mots et les bonnes personnes celles qui seront prêtes à faire un tel don de soi. Bref, c’est pas gagné.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Parler du don de gamètes autour de soi »

  1. C’est effectivement un sujet délicat car comme tu le soulignes c’est d’une part entouré d’idées reçues et surtout étouffé dans une grande méconnaissance du sujet. Nul n’est à blâmer, c’est un constat. Alors effectivement le choix des mots, du moment, des personnes fera toute la différence. Et le temps aussi, laisser l’information s’imprégner.
    Je vous souhaite plein de courage pour ces moments qui s’annoncent riches en émotions, fais-toi confiance, tu sauras trouver les mots justes 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. bon courage dans cette quête d’un parrain ou de plusieurs d’ailleurs… tu peux toujours commander les dépliants sur le don de gamètes et leur laisser si besoin pour un peu plus d’explications.

    Aimé par 1 personne

  3. Ce n’est pas évident en effet. Pour nous le sujet n’était pas tabou, pour autant nous n’avons jamais demandé « cash » à quelqu’un s’il accepterait de donner. On parlait du don, des modalités, de la pénurie… et on laissait mariner. Le biologiste du cecos nous disait qu’en général il voit des gens arriver plusieurs années après avoir été sensibilisé à la chose. On sait qu’un de nos amis a fait la démarche (une fois que le don a été possible par des personnes qui n’ont pas d’enfant), je sais aussi que le mari d’une ancienne collègue de mon homme avait été assez sensible à notre situation et avait demandé les coordonnées du cecos mais ils ont divorcé ensuite et nous ne l’avons jamais revu donc je ne sais pas s’il est allé au bout.

    Aimé par 1 personne

    1. Nous parlons bcp de notre situation et mon mari en a parlé à 2 ou 3 personnes plus directement. Nous laissons maintenant le temps faire son oeuvre. C’est une décision si personnelle que nous ne pouvons pas brusquer les gens.
      Même si leur don se fait dans plusieurs années, ce sera tellement bien.

      J'aime

  4. Au fait je sais que tu ne veux pas t’intéresser à l’étranger pour le moment.
    Mais il y a 2 semaines environ Il y avait un reportage sur France 5 (ou Arte je ne sais plus) sur l’infertilité et ils ont parlé d’une entreprise au Danemark qui vend du sperme pour insémination maison. Ils t’envoient un petit paquet réfrigéré chez toi et hop la ! C est Dans les 1000€ Et tu peux choisir à quoi ressemble ton donneur. Je suis allée faire un tour sur leur site au cas où on en arrive là car MR a des soucis.
    Bref ça s’appelle Cryos International 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai été faire un tour sur le site. Et je peux pas… Entendre sa voix, voir la photo de lui petite c’est pas pour nous. Et en plus j’ai l’impression de choisir le donneur comme je choisi ma dernière paire de chaussures.
      Cette méthode n’est pas pour nous.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s