Humeur

La vie rêvée

 

Une nouvelle annonce, finalement je ne m’y ferais jamais. La boule au ventre revient et je ne peux m’empêcher de penser à mon état, à cette attente pour devenir mère. Chaque annonce de grossesse renforce ce sentiment. Celui de ne pas être à ma place sur ce p***** de quai à attendre le train pour le CECOS et le don.

Prise par les vagues de la stérilité masculine, je me sens prisonnière, emmenée malgré moi vers une destination qui ne me plaît pas à cause de celui qui partage ma vie. Alors parfois, oui, j’y pense. Je pense à ma vie si elle ne se faisait plus avec lui.

Si c’est pas horrible tout ça Madame !

Bah oui mais si on y réfléchie de plus près, ça fait plus de 2 ans qu’on galère et dans le monde merveilleux de la conception naturelle, je serai en train de courir après un bipède en couche culotte au lieu de me morfondre sur le fait de ne pas avoir de bébé avant 2019.

  1. Si Zhom n’avait pas de soucis, nous amènerions Junior n°1 à l’école avec Junior n°2 dans la poussette et je lui laisserai quelques mois de répit avant de commencer à le faire chier chauffer pour Junior n°3 le dernier petit dernier pour la route.

shell-2709715_960_720.jpg

A la place de ce cadre idyllique, fantasmé à grands coups d’infertilité, nous serons peut-être encore en pleine phase de ponction et traitement FIV ou dans la digestion d’un échec. Parfois l’impatience nous tord l’esprit et nous éloigne du droit chemin. Alors parfois oui, je l’accuse à demi-mot sous le coup du chagrin ou de l’énervement. Ce n’est pas bien, pas juste, je le sais parfaitement.

Je vous rassure, je n’ai nullement envie de quitter mon prince charmant en carton. Je l’aime pour ce qu’il est même si il m’emmène avec lui dans sa galère. Je reste fixée à lui comme un moule à son rocher aussi amoureuse qu’un mois de Septembre 2012 quand il est arrivé avec toutes ses affaires chez moi.

Mais dans les coups durs comme aujourd’hui, je pense et j’imagine ma vie sans homme infertile. Loin de la PMA et de ses files d’attente dans un monde ou les bébés naissent dans les roses ou dans les choux et non dans les éprouvettes.

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « La vie rêvée »

  1. Je sui sde tout coeur avec toi ma biche. Je ne connais pas ce que tu vis mais ça ne m’empêche pas d’être sensible à ta douleur… Je pense bien fort à toi et je te souhaite que l’attente pour ton train soit la plus rapide possible…. ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Rassure toi, même 7 ans plus tard… et sans enfant… les annonces de grossesse sont toujours aussi dures à encaisser. Combien de fois zhom m’a dit de partir… et combien de fois je lui ai dit tu me supporteras jusqu’au bout… Et qui sait ? même s’il n’avait pas été stérile… ce qui se serait passé d’autre… Enfin, la vie n’est pas un long fleuve tranquille… tous les jours, on y pense à cette fichue infertilité. L’avantage c’est que quelques années plus tard, on arrive à prendre du recul… ouf ! Courage pour l’attente.

    Aimé par 1 personne

  3. Il se passe bien des choses indicibles dans la tête d’une pmette… moi je n’ai jamais pensé à le quitter… en revanche me dire qu’aller me faire « engrosser » par le premier inconnu qui passe pour pouvoir ramener un enfant à mon mari pouvait être une solution, ça oui c’est passé par ma tête (mais je serai bien incapable de le faire). C’est normal ce genre de pensées, rassure toi…

    Aimé par 2 people

  4. Je ne sais pas s’il y a vraiment des mots justes pour te réconforter ou en tout cas je ne les trouve pas. Mais d’une façon toute primaire et instinctive je suis touchée par les émotions que tu décris et je suis de tout cœur avec toi pour que tu puisses trouver rapidement de la sérénité💋

    Aimé par 1 personne

  5. Je ne me suis jamais imaginé quitter chéri mais bon en même temps, je l’ai choisi en sachant dès le départ qu’il avait ce pb! Par contre comme Choco – not, je me suis déjà dit que je pourrai avoir un enfant d’un autre pour nous. Parfois avec mon mari on rigole en pensant que je pourrait avoir un bébé avec tel ou tel star! LOL Mais en vrai, je pourrai pas. Puis bon de toute façon un an de PMA avec du bon sperme de donneur, 6 inséminations et une FIV avec 2 transferts tous négatif, je crois qu’aller voir ailleurs ça marcherai pas!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s