Parcours PMA

L’audace en PMA

Il y a maintenant quelques jours, Emeline du blog Si j’osais a proposé un petit challenge : écrire un article sur l’audace afin de créer un carnaval d’articles. En lisant la définition exacte du mot, j’ai trouvé que ces 2 termes étaient fortement liés et qu’il y avait matière à écrire sur les liens entre l’audace et la PMA.

Audace : tendance à oser les actions difficiles

Si toi aussi tu te bats contre l’infertilité (désolé pour les autres) le titre juste au –dessus doit légèrement te parler. En tant que Pmette, les actions difficiles on a plutôt tendance à les enchaîner donc oser le tout pour le tout même le plus difficiles fait partie du parcours.

Avec le recul, je vois l’infertilité ou la stérilité comme une énorme montagne à gravir pour arriver à notre but.

Il en faut de l’audace pour prendre rendez-vous au centre PMA et officialiser les choses, il en faut de l’audace pour passer des examens plus douloureux les uns que les autres. Je pense notament au scratching, à la biopsie testiculaire, à l’hysterosalpingraphie ou l’histeroscopie. Et il en faut encore plus pour les subir une seconde fois pendant un parcours qui peut durer des années.

Nb : Franchement les filles et les garçons BRAVO je ne sais pas comment vous faites pour supporter tout cela.

Il en faut de l’audace pour continuer encore et toujours à se battre malgré les échecs, la tristesse et l’angoisse de sortir du parcours sans avoir réussi à devenir parent. Oser les choses difficiles, c’est se battre contre soit même, contre les baisses de moral, contre la fatalité pour arriver à son objectif.

6a010534a85cc1970b019b0144effe970d

Audace : attitude de quelqu’un qui méprise les limites imposées par les convenances

Jusqu’à preuve du contraire, quand tu es infertile et encore plus quand tu es stérile, tu ne peux pas avoir d’enfant  ou très difficilement. Dans les parcours que suis avec attention, les chances de conception sont minces voir très minces parfois. Donc suivant les convenances qui stipulent que la conception d’un bébé se fait via le biais de coït répétés, tu ne peux point (ou très difficilement) devenir maman quand tu es infertile.

Vous avez déjà regardé les commentaires sur les réseaux sociaux suite à la publication d’un article sur l’infertilité ? Si vous vous sentez ballonné, je vous conseille d’y aller direct c’est à vomir (rien de mieux pour vous soulager). « Si ils ne peuvent pas avoir d’enfants bah ils en ont pas et puis c’est tout ! »

Les couples qui se lancent dans la PMA font donc preuve d’audace en méprisant les limites et en se battant contre leurs corps et contre les convenances pour réaliser leur projet de fonder une famille. Alors oui Mamie Paulette trouve ça choquant, oui Tata Esmée pense que c’est « contre nature » mais la réalisation d’un rêve demande parfois de l’audace pour bouger les frontières prédéfinies dans l’esprit des gens.

Est-il nécessaire de parler de l’audace et du don de gamètes ? Non parce que là on est à la limite des frontières du réel  pour certaines personnes. Imaginer 2 secondes, on va faire un bébé à 4 : la maman, le papa, le donneur (ou la donneuse) et le corps médical !! #retournedanslemetrosatanas #complétementcontrenature #onmarchesurlatête #oùvalemonde

Passer par le don, c’est avoir l’audace de penser que l’on peut être parfois plus de 2 pour faire un bébé. Passer par le don, c’est avoir l’audace de penser que le lien entre un enfant et un parent n’est pas simplement lié à un patrimoine génétique.

Débuter un parcours en PMA c’est avoir l’audace d’aller au-delà des préjugés, au delà de ses limites pour enfin fonder sa famille.

Et vous, à quel moment avez-vous fait preuve d’audace pour réaliser un de vos rêves ?

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’audace en PMA »

  1. Merveilleux texte. Merci beaucoup… je n’ai pas pensé en écrivant le mien à l’audace de braver le regard extérieur… J’ai regardé une audace plus intime, celle de changer son passé pour se défaire de relations toxiques.
    Mais tu as raison d’en parler: je suis aussi choquée de lire que des personnes soient cruelles par rapport à l’infertilité qu’en lisant ceux qui touchent la violence conjugale.
    Je lie l’article récapitulatif d’Émeline dans mon blog, il y a tellement de bons articles dans ce Carnaval !
    Merci pour ce partage ❤

    https://une-chose-par-jour.com

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s