Humeur

Pourquoi j’écris ?

Seconde nuit d’insomnies, il est 01h22 (Zhom part travailler dans 2h) et je suis encore en pleine réflexion. Ces derniers jours n’ont pas été simples ce qui explique surement mes nuits blanches. Depuis plusieurs jours, les mots sont là prêt à sortir et pourtant je n’y arrive pas. Perdue dans mes pensées, je me suis alors demandé ce qui me faisait coucher les mots sur le papier ou sur le clavier.

 

J’écris pour me poser

Ecrire prend du temps, beaucoup plus que de réfléchir. Il faut poser son idée, réfléchir au sens des phrases et essayer de ne pas faire 4 fautes à chaque phrase (tu as largement pu remarquer que l’orthographe n’était pas mon fort).Ecrire n’empêche pas de fourmilier d’idées et de pensées mais cela oblige à les canaliser.

J’écris pour m’apaiser

J’écris tout haut mes maux pour qu’ils n’oppressent plus ma poitrine. A ce moment, l’écrit devient un cri. Un cri sans bruit dans la nuit. C’est dans ces moments qu’on écrit les plus belles choses, quand elles viennent des tripes, d’un trop plein qui a besoin de s’exprimer. C’est surement pour ça que les plus beaux texte sont souvent tristes. On écrit rarement que tout va bien.

fountain-pen-447576_960_720

J’écris pour faire passer un message

Raconter son parcours, expliquer les termes infertilité, azoospermie, don de sperme, l’écriture me permets de communiquer sur des sujets pas forcément facile à aborder.

M’excuser, m’expliquer, rassurer, coucher les mots me sert aussi à faire passer des messages plus compliqués. Sur une lettre, il n’y a pas de ton, pas d’énervement et surtout ou peut tout dire dans une lettre, le beau comme le moche. Certaines phrases sont parfois dur à dire alors je préfère largement les écrire pour donner le temps à leurs destinataires de s’en imprégner.

J’écris pour m’apaiser

Parce que sans le blog et tous ses articles, je ne serais surement pas aussi apaisée. Que ce soit au collège ou dans ce parcours, l’écriture m’a empêché de me noyer, de me perdre dans le chagrin et le mal-être. Poser des mots pour poser ses maux pourrait être mon dicton. C’est pour cela que je prends la plume ou le clavier quand ça ne va pas. C’est aussi surement pour cela que les larmes viennent souvent me brouiller la vue quand les lettres et les mots s’animent sur le papier.

J’écris pour me libérer

L’écriture a quelque chose de salvateur pour moi. Une fois les idées écrites, elles ne m’appartiennent plus vraiment. Je suis une vraie éponge qui absorbe toutes les émotions et les rend au centuple.  L’écriture me permet de prend de la hauteur face aux événements que je traverse. Ecrire m’enlève le poids des choses de la vie, m’aide à prendre de la distance pour mieux digérer les choses par la suite.

Tout ça pour vous dire que je n’ai pas fini d’écrire, pour vous sur le blog, dans des lettres et aussi pour moi un peu, beaucoup.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Pourquoi j’écris ? »

  1. Je n’écris pas de blog mais je garde toujours un carnet sur moi pour écrire, en cas de besoin. Quand ça deviens trop, écrire aide. Je devrait le faire plus mais je manque parfois de courage!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s