Humeur

Tu te compares, on se compare

Je partage avec vous mes galères de couplé infertile, mes humeurs et même si le blog s’appelle Maman a des Formes je vous parle rarement de mes kilos en trop. Changement de cap pour cet article, on va parler de physique, de complexes et de gras du bide !

Dans un monde où l’idée globale est qu’à 30 ans tu sois en couple avec 2 enfants, propriétaire et capable de rentrer dans une taille 38, les personnes ont une fâcheuse tendance à se comparer pour se rassurer ou au contraire finir dépressif #mavieestnulle. Mis sous cette pression, l’homme se compare dès son plus jeune âge (aïe !) dès l’adolescence. « Ma voiture est mieux que la sienne, de meilleure marque, plus puissante et plus chère », « moi au moi s je suis propriétaire » ou encore « 30 ans, elle a 3 enfants et moi je galère pour avoir le premier » sont de magnifiques exemples de situation de comparaison.

Quand est-ce qu’on parle de gras du bide ?

Justement j’y viens.

Ce besoin de comparaison est encore plus important quand on est ronde, grosse, enveloppée, pulpeuse (je te laisse choisir le terme). On est de toute façon pas dans la norme alors on a forcément le besoin de trouver pire, plus grosse, plus mal foutu pour se rassurer et se dire « OK je suis pas si grosse que ça » surtout quand on a la vingtaine.

Pourquoi je vous parle de cela ?

Nous avons été invité à une soirée mélangeant potes et famille. Des trentenaires papotaient avec des jeunes ayant la vingtaine. Sur toute l’assemblée, nous étions 2 rondouillettes et of course j’étais la plus ronde.

Lorsque je me suis absenté, la seconde jeune fille s’est alors retourné vers sa copine en lui disant « je suis moins grosse qu’elle quand même ! ». La grande classe, non ?

Alors à toi jeune Padawan de la balance qui s’affole, je voudrais dire 2 3 trucs…

Effectivement je suis plus ronde que toi, effectivement ta taille de pantalon est plus petite que la mienne.

Par contre si tu veux qu’on se compare jusqu’au bout, ma tenue composée d’une jupe fourreau en Jeans et d’un tee-shirt encolure Carmen était carrément plus sympa que ta tenue toute en noire faite pour te dissimuler. Mes talons était plus féminin que tes baskets et ta position avachie sur le canapé ne te mettait pas forcément très en valeur. Et puis à cette soirée, j’ai rit, j’ai discuté, argumenté, échangé pendant que tu étais rivée sur ton téléphone.

Mais tout cela, tu ne l’as pas vu. Fixée sur tes complexes, seul mon tour de taille t’intéressait pour ta comparaison. Le reste importait peu pourtant c’est ce qui fait toute la différence car c’est ce qui fait toute ma force.

A défaut de me bouger pour être dans la norme de la taille 38, j’ai développé un caractère, un goût pour l’échange et surtout grâce à de super blogueuses j’essaie de faire la paix avec mon corps et de le mettre en valeur. J’essaie de vivre avec mes complexes en me moquant du regard des autres aussi méchant soit-il.

Si tu ne te supporte pas ton gras du bide, tu as 2 solutions : te battre contre tes kilos en trop par tous les moyens possible ou travailler sur toi pour finalement vivre avec. Tu trouveras toujours pire que toi mais te comparer pour garder un semblant d’estime de toi n’est pas la solution.

Au lieu de perdre ton temps à te comparer à ta copine taille 38 ou à moi, tu voudrais pas plutôt vivre pour toi et tracer ton petit chemin? Ce n’est pas ton gras du bide qui t’empêchera d’évoluer professionnellement, de rencontrer ton prince charmant ou de réaliser tes rêves.

Car oui jeune Padawan, un être ne se résume pas simplement à son tour de taille et tu ferais mieux de fuir les gens qui ont cette seule prérogative. Il y a notre manière de porter ces kilos en trop, notre féminité, notre intelligence et surtout notre savoir être qui ne se résume pas à une comparaison perpétuelle. Le jour où tu avancera sans te préoccuper du corps de l’un et du regard des autres alors tu te sentiras plus légère malgré tes kilos en trop.

Sans rancune jeune Padawan, c’est pas facile de ne pas rentrer dans la norme. Bisous.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Tu te compares, on se compare »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s