Parcours PMA

L’hystérosalpingographie

Ce mot ne permet pas seulement de gagner une partie du scrabble surtout si vous tombez sur la case « mot compte triple », c’est aussi un examen demandé dans l’écrasante majorité des cas par votre médecin PMA préféré.

Pendant 3 ans, j’ai réussi à l’esquiver entre mon gynéco qui ne voyait pas l’intérêt et les résultats de l’intervention de Zhom qui ont coupé court à la suite du programme. Mais l’hystéro c’est comme le mariage, tant que tu ne l’as pas fait la question revient toujours.

Comme promis sur Facebook, aujourd’hui je vais vous vendre du rêve et du glamour. Parce que j’ai décidé de ne rien vous cacher sinon l’examen permet de son charme. J’ai posé pas mal de questions sur mon groupe de parole préféré et pourtant j’ai eu des surprises le jour J.

J-1 : le début du protocole

L’hystéro suit un protocole bien précis et si tu ne peux pas le faire dans ton centre préféré, une prise de sang la veille est obligatoire pour voir si un alien ne se serait pas incrusté par l’opération du Saint Esprit. Même si ton homme est stérile, t’y a droit c’est obligatoire ! C’est le passe droit pour récupérer l’ordonnance avec les produits à acheter pour le jour J (10€ de produit si le 100% passe pas à la pharmacie).

Avant de faire dodo, tu avales un Spasfon (je ne sais pas pourquoi d’ailleurs).

Le jour J : entre glamour et douleur

7h. Le réveil sonne et la première joie de la journée c’est de commencer cette dernière par un petit lavement rectale (si c’est pas glamour). Au réveil ça met les idées en place direct les filles ! Bonjour pipette (la même que le jour de l’accouchement) et la journée part du bon pied !

8h20. Tu as eu le temps de finir le BIBA que tu laisses à coté des toilettes (moment glamour n°2 de ta matinée) et c’est l’heure du second Spasfon juste avant le départ. C’est donc à jeun, les boyaux bien vide et la tête pleine d’astuces BIBA que je suis partie au centre radiologique. Afin d’éviter tout accident, Zhom a endossé le rôle du pilote.

9h. Après avoir été éjecter de la voiture (merci les bouchons) par Zhom parti chercher une place, je récupère les résultats de la prise de sang avant de me diriger vers le centre de radiologie. Alors, à votre avis, quel était le résultat de la prise de sang ?

Suspense….

Le résultat de la prise de sang négatif (sans blague !) sous un bras et la fiole contenant le liquide qui me sera injecté pendant l’examen dans l’autre main, je finis par courir en direction du centre radio histoire d’arriver pas trop en retard.

10h Après 40 minutes d’attente, c’est mon tour! Ça y est le stress atteint son paroxysme. Je relativise en pensant à celle qui m’ont dit que ça ne fait pas mal puis je me rappelle que certaines ont hurlé de douleur. De toute façon, je ne peux plus reculer alors autant y aller.

On est pas bien là installé sur le banc de la radio (gelé), les fesses à l’air en position « gynéco » à attendre que le médecin arrive pour faire son office? Bah non clairement on est pas bien et je regarde la porte avec une seule idée en tête : sortir. A ce moment là le médecin arrive (damned) et c’est parti pour l’examen.

Est-ce que ça fait mal? 

Définitivement oui, et le « décontractez-vous, ne serez pas les cuisses » du médecin n’a clairement pas arrangé les choses. Le plus dur, c’est le speculum et l’injection du liquide, la pose de la ventouse est complètement anecdotique à coté.

Après m’être trémoussé de tous les cotés pendant 5 min pour faire les clichés, me voilà libéré de tout l’installation et prête à attendre les résultats. La douleur, elle n’a pas vraiment envie de s’en aller. Celles qui m’ont parlé de règles douloureuses avaient raison, c’est exactement ce que j’ai ressenti pendant les heures qui ont suivies.

11h je ressors du cabinet en boitant mais avec le sourire au lèvres. L’examen n »a révélé aucune anomalie, tout en à sa place. Après une brioche et un déjeuner en amoureux, j’ai repris le chemin du boulot avec ma boite de Spasfon (nécessaire) dans le sac.

Cet examen n’est pas une partie de plaisir même si il doit être moins douloureux que les examens encore plus invasif. Perso, si je pouvais éviter de le refaire dans 6 mois, j’apprécierai.

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’hystérosalpingographie »

  1. Je m’en souviens également… ça date de 2010, un des tout premiers examens que j’ai fait ! Pas de spasfon pour moi, pas de produit miracle à acheter, tout s’est fait sur place mais je vois encore bien comment cela s’est passé ! Les autres examens sont clairement moins douloureux, tu peux me croire !

    J'aime

  2. C’était mon 1er examen, il y a un peu plus de 2 ans. J’étais hyper stressée mais c’est mon gygy qui me l’a faite, du coup, ça a grandement aidé. On a papoté un peu pendant l’examen. Je n’ai pas eu très mal, je ressentais une pression et comme des crampes vers la fin mais en respirant bien ça a été. Le pire a été ce sentiment de vulnérabilité, sur la table… Par contre je n’ai pas du faire de lavement avant.
    Cependant il est clair que c’est le plus désagréables des examens. J’ai depuis eu une biopsie, ça fait mal mais juste 30 sec et l’hystérographie (une caméra) et c’est juste bizarre à cause de l’eau.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s