Humeur

Positiver dans la défaite

Nouvelle grande désillusion au programme, nouvelle claque.

Un autre chapitre de ma vie se referme avec un sacré goût amer dans la bouche mais avec les épaules libérées d’un poids et le soulagement de pouvoir passer à autre chose.

Après 4 ans de conflit je peux enfin couper les liens avec cette expérience passée qui m’aura tant coûté. Je n’ai pas eu pas gain de cause et avec le recul, je me dis que la finalité n’est pas là. J’ai eu le courage de me lancé dans la bataille, je n’ai rien lâché pour faire valoir mes droits. C’était mon premier combat bien avant la PMA et je suis heureuse de l’avoir provoqué.

A défaut de victoire, je me dis que je leur ai causé des ennuis aussi longtemps que mon calvaire ait pu durer. Un juste retour des choses en somme.

Aujourd’hui, je referme ce mauvais chapitre de ma vie et quand je regarde en arrière, le parcours que j’ai tracé ne me fait pas rougir. Ma victoire est surement là d’ailleurs, dans cette faculté à rebondir, dans ce caractère que je me suis forgé, dans les yeux admiratif de mon binôme et sur ma fiche de paie actuelle aussi.

chess-1653310_960_720

A croire qu’il y a des points positifs dans les revers.

Ok, j’ai perdu la bataille mais j’ai gagné des rencontres, des personnes qui m’ont fait ouvrir les yeux sur mes capacités réelles et m’ont redonné confiance en moi sur le plan professionnel. Dégoûtée par mon travail, je ne voulais plus en entendre parler et finalement aujourd’hui grâce à quelques personnes bienveillantes, je prends à nouveau plaisir à exercer le métier d’acheteuse. Grâce à eux, mes défauts n’étaient plus source de critiques mais source de travail sur soi à faire pour progresser encore et toujours.

Ok j’ai perdu la bataille mais aujourd’hui je sais ce que je veux et ne veux plus pour m’épanouir professionnellement et quand on passe 40h par semaine au travail, le fait d’être épanoui au travail n’est pas négligeable ! Grâce à mes expériences en contrat court, je n’ai plus peur de me retrouver sans travail, il y des entreprises qui recrutent. Si je ne me sens pas bien dans mon travail, je peux en changer (bon c’est plus compliqué avec la PMA).

Ok j’ai perdu la bataille mais j’ai grandi, gagné en maturité et surtout en caractère. Je ne baisse plus la tête comme avant, je n’esquive plus le conflit. J’ai confiance en mes capacités, en mon savoir faire et mon savoir être. Si je n’aime toujours pas mon corps, j’aime la personne que je suis devenue et qui continue à évoluer au fil des années. Là où j’aurai pu sombrer, j’ai réussi à sortir la tête de l’eau et à nager en eaux troubles. Bien sûr, il y a toujours des moments où de rechutes mais avec un peu d’aide ils finissent par partir.

Pour finir, je partage avec vous une vidéo qui me parle tellement.

 

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Positiver dans la défaite »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s