Non classé

Le voyage de la petite graine

Après un premier essai manqué, nous avons enfin pu déposer notre paillette dans le congélateur du centre PMA. Le CECOS et le centre où nous sommes rattachés ne sont pas dans le même hôpital et il est à notre charge de faire voyager les spermatozoïdes entre les 2 endroits.

Pour cette première fois, nos 2 présences étaient obligatoires.

Première étape : aller chercher le container

Direction le centre PMA à Meaux pour aller chercher le container afin de transporter la paillette . Le rendez-vous était à 8h45 donc départ à 7h45 pour être à l’heure, la montre tourne, il ne faut pas perdre de temps. Après 15 minutes d’attente pour récupérer l’engin et une explication des consignes de sécurité rondement menés, nous voilà parti pour le CECOS à Paris le container ceinturé à l’arrière le temps du trajet jusqu’à la gare RER.

Faire le trajet exclusivement en voiture est impossible au vue de la circulation en région parisienne le matin.

Deuxième étape : retirer les paillettes

1h20 après avoir quitter le centre, on arrive grave à la bourre au CECOS. On se prend un tire, normal « l’heure c’est l’heure et puis c’est mieux si vous venez l’après-midi ! » Enfin c’est le CECOS qui donne un rendez-vous à 10h le matin donc on n’a pas eu vraiment le choix …

IMG_20181112_104058.jpg
Un si gros container pour une si petite paillette

Un questionnaire sur la levée de l’anonymat du donneur, une explication sur les précautions à prendre et une pause pipi plus tard, nous voilà avec le container plein  sur le quai du RER pour ramener nos champions au centre PMA. Zhom tient le container à bout de bras tout en évitant les obstacles pour ne pas qu’il prenne de coups ou de chocs. Les gens nous regarde bizarre.

Dans le train, on bloque le container entre nous mais  je ne suis pas bien à l’idée qu’il traine par terre même si je doute que les microbes résistent au liquide carbonique qu’il y a à l’intérieur. On se marre en se disant que le premier moyen de locomotion utilisé par notre hypothétique bébé c’est le wagon dégueulasse du RER A. On cale le container ça nous gèle les mollets mais on est content, l’insémination n’a jamais été aussi proche. On nourrit le fait que la première IAD sera sur cycle naturel et que ça pourra être fait sur le cycle en court. On est quand même super naïf parfois…

 

Troisième étape : le retour au centre PMA

On fini le trajet avec le container à nouveau ceinturé dans la voiture mais au détour d’un virage c’est la cata : le container bascule et tombe sur le côté !! J’hurle pour que Zhom s’arrête tout de suite en imaginant que les spermatozoïdes sont sortis du tube et qu’on peut déjà leur dire adieu. Plus de peur que de mal, le liquide n’a pas futé et la petite tige qui contient le don n’a pas bougé. On espère qu’à l’intérieur tout va bien.

ptfbty
En voiture Simone ! Après la chute, on cale le container avec tout ce que l’on a à porté de main. PS : La photo floue c’est cadeau 

 

On dépose le container au centre et on en profite pour voir la gynéco qui suit notre dossier. C’est le deuxième effet Kiss-cool : pas de transfert ce mois-ci puisqu’il faut commencer les stimulations  J3. La gynéco ne veut pas entendre parler de cycle naturel car il ne faut pas « gâcher la marchandise ».  Il est 13h, on court depuis 7h ce matin et là s’en est trop, je suis dégoûtée … La gynéco continue son monologue en revenant sur son sujet préféré : ma perte de poids et là c’est Zhom qui craque et lui sort un « ça va on a compris ! » qui aura le mérite de la faire taire.

On repart du centre triste et énervé mais notre paillette est là au froid dans le congélateur du centre à attendre sagement son insémination si elle a lieu un jour …

 

Publicités

19 réflexions au sujet de « Le voyage de la petite graine »

  1. Ah ! les kilos ! on y revient…quand je vois les grosses qui passent dans mon centre et qui sont bien plus balaises que moi…qui ont des gosses, voilà voilà…no comment ! c’est pas de la grossophobie, mais je m’interroge sur le focus mis sur mon poids à moi !
    Bref, t’as fait le plus gros (si j’ose…lol).
    T’en riras plus tard de ton voyage en bonbonne ! tu lui as mis un p’tit bonnet pour la route ?
    Bien amicalement.
    PS : je continue de te suivre, on attend le prochain épisode avec impatience !

    Aimé par 1 personne

  2. Eh bien quelle épopée encore… halalala qu’est ce qu’on nous fait pas faire franchement. Bon courage pour l’attente maintenant… C’est chiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiant ! Une jolie paillette pour j’espère une jolie princesse à venir ou un beau prince 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. J’aime toujours autant les photos de container ceinturés dans la voiture 😂
    Sinon, c’est récent la pma au chu de Meaux ? O_O à l’époque où j’y habitais gynéco qui nous avait fait une recommandation pma nous avait dirigés sur Paris…
    Courage pour la patience qu’il va falloir avoir, et double dose (si j’ose m exprimer ainsi…) pour les commentaires sur le poids ! Je te souhaite plus de personnel bienveillant sur ce sujet (pour la grossesse de Monsieur J j’avais un imc à 37/38 au début et jamais eu aucune.réflexion de qui que ce soit)
    😉

    Aimé par 1 personne

Répondre à mamanpavlova Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s