Parcours PMA

Pouce ! C’est la fin de l’année

On me dit dans l’oreillette que j’ai 2 mois de retard. Je m’en excuse.

Suite à la claque reçue lors de notre dernière visite du centre PMA, on a eu envie de faire une pause en Décembre.

1 – parce que Zhom travail à mort pendant cette période

2 – parce que je ne voulais pas me priver de champagne à Noël #égoïste

3- parce que mon J1 devait tomber le 02 Janvier et qu’il y avait 80% de chance que ça nous fasse très mal commencer l’année

4- parce que je n’avais pas envie de revoir tout de suite la gynéco après son discourt sur le fait de ne pas gâcher la marchandise et son conseil de dingue pour ma perte de poids : « on n’abuse pas des chocolats à la période de Noël » (bienveillance quand tu nous tiens)

frost-1864708_960_720
De toute façon, je préfère les petits biscuits au chocolat…

5- de toute façon mon cycle a eu du retard et il était trop tard  pour débuter les protocoles vu que le centre fermait pour les fêtes de fin d’année.

Nous avons donc préparé les fêtes de fin d’année loin de la PMA et ça nous a fait du bien ! J’en ai profité pour faire un peu de sport, pour surveiller mon alimentation et me délester de quelques kilos par la même occasion. Franchement, je n’ai pas vu le moins passé jusqu’au 27 Décembre. Après, ça c’est un peu gâté…

A la fin du mois de Décembre, j’ai commencé à stresser. Je jour de réouverture du centre approchait ainsi que mon J1 et au vue de mes derniers rendez-vous dans le centre, je redoutais de revoir la gynéco aux réflexions légèrement grossophobes. Je redoutais un nouveau report de notre IAD à cause de mes kilos. Je me voyais déjà rentrer encore en conflit avec elle.

Sans parler de la frustration énorme de savoir sa paillette à dispo dans le centre et ne pas y avoir accès parce que la gynéco ne voit que votre poids et non votre fertilité. Bah oui, tous mes examens sont bons, dans les clous je vous rappelle.

Après avoir réfléchi pendant quelle jours (et demander des conseilles au collectif BAMP !), j’ai décidé d’écrire un courrier au directeur du centre pour notifier la manière dont nous étions traités depuis notre arrivée. Je sais que le surpoids n’est pas idéal pour la PMA mais je veux juste qu’on nous donne une chance de voir si mon corps réagit au traitement au lieu de me stigmatiser. Sans même chercher à essayer quoi que ce soit, la gynéco est partie sur le fait que je ne réagirai pas bien au traitement à cause de mes kilos en trop.

Le 31 Décembre à minuit, c’était la première fois avec Zhom que nous ne nous sommes pas dit « c’est année, c’est la bonne ». Après 3 ans d’essai et d’espérance, je ne voulais plus entendre cette phrase. Ce sera notre tour quand notre tour viendra. On n’a jamais été proche et aussi loin de réaliser notre rêve.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Pouce ! C’est la fin de l’année »

    1. Je viens d’avoir une info. La prise en charge des personnes en surpoids dépend du centre. Certains ne veulent pas faire de FIV à des personnes ayant 1 IMC supérieur à 32 alors que d’autres vont jusqu’à 40.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s