Parcours PMA

Un infirmier à domicile

Il y a quelques jours, je vous parlais de ma phobie des seringues, aiguilles et autres objets piquant. Pour cette première IAD, j’ai le droit à 1 injection par jour pendant 14 jours puis une seconde pour bloquer l’ovulation pendant 1 journée. Le traitement s’est terminé par une injection d’Ovitrelle pour déclencher l’ovulation.

Dès le départ, je savais qu’il me serait impossible d’effectuer les injections seule. Ma peur des aiguilles m’aurait de toute façon paralysée et coupée dans mon élan. Il nous fallait donc faire un choix : faire venir une infirmière ou laisser Zhom se charger de la tâche.

Dès le début, j’ai voulu que Zhom se charge des piqûres. Pour moi c’était une manière de le faire participer au protocole, de lui donner une place importante au moment où les médecins ne le regardent plus. Et puis, on est dans cette galère à cause de sa stérilité alors il est normal de lui mettre les mains dans le cambouis de la PMA, non ?

Etre tributaire d’une infirmière ajoutait une contrainte supplémentaire au traitement. Fini les apéros chez les potes, les sorties au bowling, … Avec une infirmière nous aurions dû être à heure fixe à la maison que ce soit le week-end ou la semaine et avec mon travail ce n’était pas gagné.

Après un premier « non » catégorique, Zhom a fini par se laisser convaincre sous la condition d’une aide pour la première injection pour le guider. Avec notre début de traitement cacophonique, il n’a pas eu la chance de pouvoir être guidé et le jour de la première injection, je ne sais pas lequel des 2 était le plus stressé.

IMG_20190122_200401_resized_20190318_011740334
Le gars en plein boulot …

14 jours de traitement et 2 tutos Youtube plus tard, Zhom est devenu un pro de l’injection par stylo. Mon ventre n’a pas 1 bleu, j’ai juste une marque faite lors de la première injection. Dans le canapé, à l’arrière de la voiture, Zhom pique partout avec toujours la même appréhension de me faire mal alors il fait attention, pince fort et agit avec rapidité. Je le laisse prendre la responsabilité complète des injections, il gère la préparation, le changement des fioles et le recyclage des aiguilles.

Son appréhension de mal faire les choses s’est envolée au fur et à mesure du développement des 2 ovules. Une fois qu’il a vu que le traitement fonctionnait, il a pris confiance en lui et je sais qu’il n’aura plus d’hésitation pour les autres essais.

On est une équipe où chacun a son rôle et son importance et je pense que c’est très important dans notre parcours. Zhom se sent moins mis à l’écart, il participe lui aussi, à sa manière, à la conception de notre bébé et moi j’adore le voir s’appliquer ainsi tout les soirs.

2 réflexions au sujet de « Un infirmier à domicile »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s