Parcours PMA

IAD 1 : L’insémination

On y est. Après moult contrôles, c’est à 2 que nous passons les portes de la PMA ce matin avec un programme de folie : notre première insémination.

Nous arrivons à 8h15 et après 4h à attendre assis dans la salle d’attente ou à marcher sur le parking de l’hôpital, c’est enfin notre tour ! Zhom a finit l’ensemble de ses jeux sur son téléphone et j’ai la vessie sur le point d’exploser mais le plus important arrive, le moment de l’insémination.

On nous amène dans une salle, je m’installe en position gynécologique et c’est parti. La pose du speculum est une épreuve à elle toute seule. Je ne supporte pas ce truc c’est définitif. Pour essayer de me détendre, je ferme les yeux et me concentre sur ma respiration. Une brillante idée qui m’a permi de ne pas voir toute la manipulation faite par la doc.

Zhom, positionné derrière moi, a tout regardé et n’a pas hésité à commenter tout ce qu’il avait vu. « T’aurai vu la taille du tuyau qu’elle a passé par le speculum ! Heureusement que tu avais les yeux fermés ! » Merci chéri pour ces détails qui ne me rassurent et m’apaisent.

J0, je quitte l’hôpital avec un mal de bide énorme et passe le trajet du retour avec le dossier du siège abaissé au maximum. Vivement l’arrivée à la maison qu’on puisse se reposer.

C’est parti pour 15 jours d’attente !

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à croiser les doigts. Les jeux sont faits rien ne va plus ! 2 magnifiques ovules attendent bien sagement de rencontrer 1 des 3 millions de spermatozoïdes injectés. On ne peut plus agir, plus rien faire. Dans 15 jours nous serons si le miracle a eu lieu, si on fait parti des chanceux du one shoot (oui on a le droit de rêver Messieurs, Dames).

La gynécologue nous a dit de ne rien changer dans nos habitudes, de continuer à vivre comme si de rien n’était. Je dois avouer que c’est impossible pour moi pour le moment. J’ai l’impression d’avoir une énorme éponge dans le bas ventre qui me rend adepte du manspreading. J’ai des douleurs assise et allongé malgré les Spasfon.

Ces douleurs ne stress mais je n’ose pas appeler la PMA, ça doit être normal suite à la douleur ressentie pendant l’insémination ou alors ces douleurs sont liées à la prise de Progesterone. On verra si elles passent ou pas.

20 réflexions au sujet de « IAD 1 : L’insémination »

      1. Perso, entre le stress, la progestérone, le traitement, j’avais mal au ventre tout le temps. Maintenant à voir comment tu as mal, surveille ton poids, si tu as du mal à respirer, n’hésite pas à les appeler.

        Aimé par 1 personne

  1. Mes larmes me montent aux yeux en lisant votre article. Nous n’en sommes pas encore à cette étape dans notre parcours mais mon envie d’y être est très présente malgré mes moments de doute très présent, je me rend compte que c’est ce que je veux. Je croise les doigts pour vous, tout vas bien se passer et dans 15jours nous aurons un merveilleux article qui nous apprendra la meilleure des nouvelles.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh non, il ne faut pas être triste au contraire c’est enfin le début de nos essais. 4 ans qu’on attend ce moment alors c’est un pur kiff malgré la douleur. N’abandonne pas surtout si tu en as vraiment envie. C’est compliqué mais ça en faut la peine.

      J'aime

  2. 15 jours en général interminables… J’espère que les douleurs vont vite passer (et si ce n’est pas le cas, appelle ton centre, mieux vaut passer pour une relou que de passer à côté de quelque chose). Bises et bon courage pour cette période émotionnellement compliquée

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s