Parcours PMA

IAD 2 : L’essai du grand n’importe quoi

NB : dans cet article, vous trouverez l’ensemble des choses à ne PAS faire pendant une stimulation ovarienne. Si le transport de la paillette à virer en ballade dans la forêt, sache chez lecteur que la suite n’est pas vraiment beaucoup plus sérieuse.

J 3 : 1ère injection. C’est quand même beaucoup plus confortable quand on commence un protocole sans rendez-vous à prendre en urgence et en ayant tout le matériel à la maison. Première injection  à l’heure s’il vous plaît ! Je vous spoil la suite, la première injection a été la seule faite à la bonne heure.

J4 : Aller en amoureux faire les magasins et manger au resto c’est bien. Ce rendre compte, au moment du dessert, que Zhom n’a pas fait l’injection c’est beaucoup moins bien !  Avant j’aurais stressé à l’idée de me piquer avec 3h de retard mais ça c’était avant. Vous les voyez les amoureux complètement détendu par rapport à la stimulation ?

J7 : 1er contrôle. Mon corps ne réagit pas à la stimulation pour le moment. Nombre de tentatives de prise de sang : 3, je finis avec un prélèvement sur l’avant bras qui me donnera un super bleu pendant 15 jours.

J10 : 2ème contrôle et on ne peut pas dire que ça s’affole là dedans. Si mon endomètre fait des merveilles, on ne peut pas en dire autant des follicules qui sont tous sous la barre des 10 mm. Niveau prise de sang, 2 infirmières ont jeté l’éponge et c’est leur responsable qui prend le relai.

J13 : 3ème contrôle. Je prends une réflexion de la sage-femme car je suis trop en retard pour l’écho, il faut dire que j’ai passé 35 minutes à la prise de sang pour qu’un demi-tube soit prélevé… On ne parlera pas de l’état de mes bras, une vraie junkie. Endomètre à 9, on est bon mais les follicules n’ont toujours pas envie de pousser. J’en ai marre de voir que les choses ne bougent pas.  L’après-midi même, je reçois un mail m’indiquant d’augmenter les doses d’Ovaleap pour secouer tout ça. Nous sommes Vendredi et mon prochain contrôle est le Lundi suivant.

J15 : Zhom vient de réussir sa première injection avec 4g d’alcool dans chaque jambe. Pendant que l’une jeûne, l’autre se fait plaisir.

J16 : 4ème contrôle et toujours les mêmes problèmes à la prise de sang. J’en pleure devant la chef de service qui me console comme elle peut. Et au niveau de l’utérus ? Mon endomètre fait sa petite vie à 9mm et miracle j’ai 1 follicule à 11mm. Je ressors du centre dépitée, les choses n’avancent pas et j’en ai marre !

Suite à ce contrôle, je reçois un mail à 15h m’indiquant que je suis en pleine ovulation spontanée et que l’insémination aura lieu demain matin à la première heure. WTF !!! Pourquoi la sage-femme n’a rien vu ce matin ? Comment je peux ovuler spontanément alors que le plus gros follicule est à 11mm ?

Là on est vraiment dans du grand n’importe quoi.

Publicités

12 réflexions au sujet de « IAD 2 : L’essai du grand n’importe quoi »

      1. la logique voudrait que oui, car comme la pilule quand tu prends à la même heure le corps est alimenté de façon continue et régulière.
        Perso a ma dernière stim, on l’a fait à l’arrache , les piqûres étaient entre 21h et 23h.
        jamais à la même heure donc.
        le seul risque je pense c’est que la réponse de tes ovaires peut être plus ou moins tardive par rapport à l’echo.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s