Parcours PMA

On se pose, on fait le point.

Après les larmes sur le chemin du retour de notre rendez-vous à oublier, nous avons à nouveau poussé les portes de notre centre PMA actuel pour faire le point avec la gynéco (qui a compris qu’on allait voir ailleurs) à sa demande après nos 3 échecs.

A quoi sont du les échecs ? Huuuummmmm bonne question ! En reprenant les résultats sanguins et les échos, encore une fois, tout va bien. Je réagis très bien aux stimulations, mes taux sont dans les cordes, il n’y a rien de particulier sur les échos. Bref on est au top et pourtant ça ne fonctionne pas.

Bien sûr, le poids est mis sur le devant de la scène, il peut peut-être expliquer quelque chose mais c’est des suppositions. On part donc sur une perte de poids de 10 kilos avant de faire la 4ème insémination. Pas le choix, il faut être dans « des conditions optimum » selon la gynéco. Afin de me rassurer sur l’état de mon utérus en qui j’ai des doutes, j’ai le privilège d’aller passer une IRM de l’utérus et une prise de sang complète car mes résultats datent de 2016 et qu’il est temps de se mettre à jour.

Côté physique, j’ai laissé des plumes en enchaînant les 2 dernières stimulations. Je prend ma crise de goutte comme un avertissement avec un corps qui commence à me lâcher entre l’absence de congés et la PMA qui bouffent pas mal d’énergie (et d’essence) avec les examens et les allers-retours.

Après les larmes suite à un refus de prise en charge, je me mets à penser que le rendez-vous à l’hôpital Tenon était peut-être le coup de pied aux fesses dont j’avais besoin pour me rendre compte que je ne n’arriverai surement pas à mes fins en continuant ainsi. Et si une pause forcée n’était peut être pas une si mauvaise chose ?

Le moral n’y est plus dans ce parcours, je n’arrive plus à voir du positif dans tout ce qui concerne la PMA. Comment réussir à être enceinte en me disant qu’il y a peu de chance que ça fonctionne dès l’instant de l’insémination. Réellement, en toute franchise, il n’y a pas un moment où je me suis dis, « c’est bon, cette fois-ci tout va bien se passer. Dans 2 semaines, il y 2 barres sur le test de grossesse ». Si le mental ne fait pas tout (loin de là), il y a quand même une part de positive attitude à avoir si on veut donner toute ses chances à l’essai en cours.

Il est peut-être temps pour moi de raccrocher les gants de la PMA pour me refaire une santé physique et mentale. A moi la salle de sport et le yoga en espérant que d’ici quelques semaines je sois dans de meilleures dispositions.

Publicités

11 réflexions au sujet de « On se pose, on fait le point. »

  1. Une pause de l’esprit et du corps, se projeter dans d’autres choses, ça fait vraiment du bien… En tous cas, ça nous a fait beaucoup de bien cet été même si c’est vrai que nous n’en sommes pas encore au même point que vous.
    Je te souhaite beaucoup de courage mais aussi beaucoup de repos et de jolis moments pour rattaquer le coeur un peu plus léger et positif 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s