Parcours PMA

Retour en PMA

 

A la base, on devait faire une pause PMA de 3 mois histoire de me remettre sur les rails niveau psychologique et de perdre quelques kilos superflus. Finalement, on a repoussé les portes du centre 5 mois plus tard après 2 reports et 1 annulation de rendez-vous.
Qu’est-ce qu’on a été bien pendant ces 5 mois… Pas d’examens, pas d’aiguilles, pas de rendez-vous médical, pas de pression au moment du J1, pas d’hormones, on en a bien profité. Tellement profité, qu’on a réalisé les examens à l’arrache 2 jours avant le rendez-vous avec la gynéco.
Ce rendez-vous, j’ai voulu l’annuler plus d’une fois et puis finalement non… et puis si…. Et puis non parce que je n’allais pas annuler le rendez-vous la veille et que c’était un bon moyen de revenir dans la partie et de me mettre un gros coup de pied au fesse par la même occasion. Si on veut un bébé, on n’a pas le choix : soit on passe par la PMA, soit j’entretien une liaison avec mon voisin. A choisir, je préfère encore garder Zhom auprès de moi.

Après 1 nuit d’insomnie et 1h d’exercice de sophrologie pendant le trajet, nous voici main dans la main dans la salle d’attente du centre. Tu noteras que déjà à ce moment-là, il y a déjà un gros souci : comment le simple fait de retourner au centre peur peut me mettre dans un état pareil ? Les 5 mois de pause n’ont pas améliorer mon rapport à la peur de l’échec. Loin de là …

Nous sommes reçu par ma hantise la gynéco toute souriante qui nous demande comment nous allons et qui l’inquiète des reports successifs et de l’annulation du rendez-vous. Et là, c’est le drame… Je me mets tout simplement à pleurer en disant que je suis nulle, que je n’ai pas perdu assez de poids, que la peur de l’échec est toujours là, qu’on aurait pas du venir…

Et là un espèce de moment magique apparaît, la gynéco froide s’est transformée sous nos yeux en un médecin chaleureux et empathique (j’aurais peut-être dû pleurer avant…). Les 5 kilos de perdu c’est pas si mal, tous mes examens sont nickels, mon corps réagit très bien aux stimulations, il y a pas lieu de s’affoler à un moment donné ça va marcher. Quand ? Personne ne sait mais tout les voyants sont au vert à part mon stress et ma peur de l’échec.

Pour remédier à celà, Zhom a proposé une consommation d’herbes fraîches mais sa proposition n’a pas reçu un avis favorable par la médecin. Par contre, j’ai gagné un arrêt de travail de 15 jours entre l’insémination et la prise de sang avec une interdiction de stresser, une activité sportive journalière à faire et une obligation de faire tout ce qui peut me détendre (rangement et tri de l’appart et de la cave en vue, ça va vider sec).

Oh joie ! On va pouvoir reprendre le chemin de la PMA !!

Pas tout de suite non plus à cause des fêtes de fin d’année et des 5 derniers kilos qui me reste à perdre. Nous reprendrons donc le chemin de la PMA en début d’année avec de nouvelles paillettes mais avec un traitement plus long avec blocage de l’ovulation histoire d’avoir des ovules de compétition au moment de l’insémination. De mon côté, je vais poser ma dernière semaines de congés de 2019 les jours précédents l’insémination afin d’être ultra fraîche et reposée le jour J.

Année 2020, j’espère que t’es prête parce que moi, je suis motivée comme Jaja !

3 réflexions au sujet de « Retour en PMA »

Répondre à mamanadesformes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s