Parcours PMA

Sortir du silence

BAM ! 2 mois sans avoir déposé un seul article ici … C’est pas sérieux. Et en plus je vais pour parler de PMA et de don, la chose n’est pas arriver depuis presque 1 an, il va grêler je vous dis.

Il suffit parfois d’un déclic pour reprendre le clavier et se pencher à nouveau sur un sujet que je black-liste depuis 6 mois bien tassé. Ouais enfin là on parle d’une bonne crise de nerf, vous savez celle qui amène forcément (chez moi) à la préparation d’un bon apéro entre pote et à la consommation d’une bouteille de vin blanc. Ouais pendant le confinement, je ne me refuse rien.

Je sais pas si vous êtes comme moi mais j’ai l’alcool parlant, l’alcool désinhibant de la langue. A 8 grammes dans chaque jambe les mots fusent et je pars dans des sujets que je n’aborde jamais. Si vous tout connaître de moi, invite moi à une grosse soirée arrosée. Bref.

Tandis que je finissait mon dernier verre en regardant mon amoureux, les mots sont sortis d’un coup : je veux plus passer par le don de sperme, j’ai l’impression de te tromper.

Voilà ! Il fallait que ça sorte ! Depuis notre première insémination, j’ai cette image en tête. Celle de tromper mon mari et je me sens sale, très sale. Sale de faire un enfant avec les spermatozoïdes d’un autre. J’ai l’impression de le trahir même si il a toujours été d’accord avec cette idée.

Alors certes, on est pas dans du Vaudeville avec l’amant dans l’armoire. Il y a pas de coït, pas de tendresse et surtout pas de contact mais je n’arrive pas à sortir cette idée de ma tête. Tout à beau être médicalisé, à la fin c’est pas la graine de Zhom qui fabriquera notre enfant et 2 ans plus tard il semblerait que cette idée me pose toujours un peu problème même si j’ai son aval.

Mon point de vue peut vous sembler à côté de la plaque. Cependant, dans notre combat de couple que nous menons ensemble soudé avec tellement d’entraide et de soutient pour surmonter les épreuves, avouez qu’il est quand même difficile de se dire que le géniteur de son enfant ne sera pas celui que j’aime et qui me tient la main.

On va profiter de la pause de PMAnecdotes pour parler de tout ça et communiquer à nouveau sur notre projet de parentalité. Il serait temps de faire du ménage dans mes appréhensions. Ça tombe bien, le printemps est là.

 

12 réflexions au sujet de « Sortir du silence »

  1. Il vaut mieux poser les choses que vivre avec des non dits… surtout quand ça touche autant à l’intimité et au fondement de votre famille !
    J’arrive bien à comprendre ton point de vue en tout cas, même quand on essaye de rester rationnel il y a toujours des questions qui gravitent autour auxquelles on ne peut pas rester sourd…
    Je vous souhaite de trouver le projet qui vous ressemble, et surtout qu’il aboutisse 🤞

    Aimé par 1 personne

  2. Je te comprends tout à fait.
    Nous étions d’accord sur le don : nous aurions un enfant biologique de tous les deux, ou de personne (adoption). Nous ne voulions pas passer par le don de sperme ou d’ovocyte si jamais cela devait arriver sur la table, car l’impression de trahir l’autre, et la peur qu’un jour ressorte le « c’est pas ton gosse c’est le mien » (ou c’est pas mon gosse, c’est le tien..)
    Ça reste très personnel et il n’y a pas de bonne réponse à ce sujet, mais il faut être en accord avec soi même et son choix car c’est un grand choix.

    Aimé par 1 personne

Répondre à annmy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s